0.1 L'archéologie sous l'autoroute A16


• 28 ans de fouilles et de recherches
• 8'054 tranchées de sondage
• 44 fouilles extensives, la plus grande ayant couvert une surface de 4 ha, la plus petite une cinquantaine de m²
• 644'318 objets inventoriés
• 32 volumes de la série des Cahiers d'archéologie jurassienne (CAJ) consacrés uniquement aux découvertes liées à l'A16 (plus de 8000 pages!), ainsi qu'une centaine d'articles, tous adressés à un public scientifique
• 513 collaboratrices et collaborateurs ayant participé au projet, parfois pendant quelques semaines, parfois durant de nombreuses années
• …pour financer tous ces travaux de fouilles et de recherches, de terrain et de laboratoire, la Confédération a investi CHF 120 millions, somme certes considérable mais toutefois inférieure au prix d'achat d'un seul Gripen …

Ces chiffres le démontrent: l'archéologie A16 a constitué un immense projet de recherche scientifique. Dès le 18e siècle déjà, divers savants s'étaient intéressés à la préhistoire et à l'histoire ancienne jurassienne, mais de manière dispersée et selon leurs intérêts. Dès 1986, l'A16 Transjurane offrit pour la première fois l'opportunité d'entreprendre des recherches systématiques et de grande envergure, dans deux zones géographiques: l'Ajoie et la vallée de Delémont. Les nombreux sondages, les 44 sites fouillés – dont seuls 3 étaient connus auparavant – les longues années de recherche et d'étude ont tous contribué à réviser complètement notre connaissance du passé jurassien…
L'exposition dévoile pour la première fois au public une sélection importante de ces découvertes. Il ne s'agit pas d'une présentation de "trésors", mais d'objets de toutes natures: à côté des bijoux se trouvent des scories; le pot décoré se dresse non loin d'un simple tesson brisé. Tous possèdent cependant une valeur scientifique considérable, correspondant aux riches informations véhiculées par ces témoins matériels abandonnés par nos ancêtres…
La collaboration entre quatre musées jurassiens et l'Office cantonal de la culture a permis de monter une exposition en quatre volets, correspondant chacun à un lieu et à une matière. Partez à sa découverte!