Allianoi en péril

Le site antique d’Allianoi en Turquie présente au visiteur un complexe thermal particulièrement bien préservé, remontant à l’empereur Hadrien, dont l’état l’a fait surnommé un « Pompéi thermal ». Situé à dix-huit kilomètres de l’ancienne Pergame il constitue un complément important à l’attrait touristique de la région. Hélas ce site est menacé par la construction du barrage de Yortanli sur la rivière Ilya. Ainsi après Zeugma, sur les rives de l’Euphrate, déjà engloutie, et Hasankeyf, au bord du Tigre, qui le sera bientôt, la Turquie argumente, une fois de plus, que conserver l’eau derrière un barrage se révèle plus important pour la société que la préservation d’un patrimoine millénaire comme celui d’Allianoi, dont seul 20% de la surface a pu être reconnues par les archéologues.

Allianoi

Le site d’Allianoi (photo: Europa Nostra)

Malgré un appel à la sauvegarde lancé en 2005 par Europa Nostra, l’ICOMOS et l’European Association of Archaeologists (EAA), appel réitéré en mars 2007, ainsi qu’une pétition signée par 35’000 visiteurs dont 30’000 de nationalité turque, rien ne semble infléchir la décision du gouvernement turc de recouvrir sous 17 mètres d’eau un site de première classe, qui aurait pu, vu sa qualité, prétendre à son inscription au Patrimoine mondial s’il ne s’opposait pas au « progrès » décidé par la toute puissance DSI, l’influente Direction des affaires hydrauliques. Aux dernières nouvelles il paraît que le site est déjà fermé aux visiteurs et que tous les panneaux de signalisation y conduisant ont été barbouillés ou retirés. Les archéologues turcs, en guise de dernière tentative pour sauver le site, ont déposé un recours à la Cour européenne des droits de l’homme au mois de février. Quel espoir demeure-t-il que justice leur soit rendue dans un sens favorable ? Bien faible, semble-t-il.


3 Responses to Allianoi en péril

  1. Quelle tristesse !
    Et c’est ainsi quasiment partout dans le monde : le patrimoine des civilisations qui se sont succédé dans le temps et dont la découverte, la visite ou la documentation qui s’y rapporte restent les seuls liens possibles avec ce qu’a créé l’Homme avant nous n’intéresse plus que les archéologues, les historiens et quelques passionnés d’art et de culture … Autant dire personne aux yeux des gouvernements qui ne voient et n’envisagent l’avenir qu’en termes de rentabilité.

    Déjà Zeugma, bientôt Hasankeyf et maintenant Allianoi, rien que pour la seule Turquie …

    Question naïve : et l’Unesco ???
    N’y aurait-il pas là une solution, comme pour le sauvetage des temples de Philae et d’Abou Simbel au siècle dernier ??

  2. la mauvaise volonté du gouvenement turque est sidérante : il mise sur une activité a court terme (l’agriculture vivrière sur 50 ans), au lieu de penser au tourisme et à la culture pour les générations futures.
    Peut-être que pour les islamistes au pouvoir, détruire les traces anciennes de civilisation européenne est une bonne raison en soi, quand on sait le différent ancestral qui les opposent aux Grecs… D’autant qu’il y a un précédent très choquant : les gouvernants turcs n’ont pas hésité à rayer de la carte ZEUGMA, superbe métropole hellénistique des Séleucides il y a quelques années, toujours pour un stupide barrage….
    Que font nos médias européens ? ce sujet brulant devrait passer au 20 H à la place des infos people stupides !!!

  3. hélas!
    J’ai découvert Allianoi, comme Zeugma, grâce au superbe reportage d’Arte. Mais, pensez vous qu’une émission culturel est “vendeuse”? Notre société ne veut plus éduquer le peuple et l’invite à être passif plutôt qu’actif. Au lieu de magnifier le monde et de chercher de créer un monde meilleur, ce qu’on peut faire grâce à l’archéologie qui nous montre que nous sommes tous frères, héritiers de peuples et de cultures différentes, issues de mélanges raciales, on préfère montrer la pauvreté, la tristesse, ou monter les gens contre eux.
    Allianoi a été une belle découverte, hélas, qu’allons-nous laisser aux générations futures? une terre sans environnement, sans traces de notre passé, de notre identité, tout cela pour l’argent et le profit?
    La Turquie a laissé Allianoi sous les eaux mais veut bien étudier le projet de reconstruire le temple d’artemis à Ephèse?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *