Skara Brae menacé par les flots

Le site de Skara Brae est sans aucun doute le complexe d’habitat néolithique le plus connu des îles britanniques. Son remarquable état de conservation du à l’usage important de la pierre dans ses structures permet de se représenter fort bien ce que pouvait être une maisonnée quelque 3000 ans avant notre ère sur les Orcades au Nord de l’Ecosse. Ce gisement remarquable, si rien n’est fait pour le préserver risque cependant de disparaître en raison de la montée inéluctable de l’océan conséquence du réchauffement climatique. Autrefois situé à plus de 1500 mètres du rivage, mise au jour en 1850 à la suite d’une grosse tempête, les embruns des vagues atteignent aujourd’hui les murs de roc gris de ce site classé au patrimoine mondial.

Skara Brae

Skara Brae face à la mer

Pour Skara Brae, le gouvernement britannique est prêt à investir des moyens pour empêcher la destruction du site en édifiant un grand brise lame pour stopper l’érosion de la côte. Mais en même temps, comme le révèle une estimation menée par l’organisation Scottish Coastal Archaeology and the Problem of Erosion (SCAPE) ce sont plus 10000 sites archéologiques en bordure de mer qui sont directement menacés de destructions en raison du même phénomène. Une course contre la montre est engagée pour découvrir et étudier le plus grand nombre possible de gisements avant leur disparition dans les flots. Une observation systématique des côtes entreprise par des volontaires et un concours de photographies organisé par le SCAPE a permis une prospection a grande échelle des sites menacés. Mais les moyens alloués pour les opérations de sauvetages à prévoir seront sans doute bien insuffisants compte tenu de l’ampleur de la tâche à accomplir.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>