Aventicum MMXV

Comme le rapporte l’Agence télégraphique suisse, « l’ancienne capitale de l’Helvétie romaine va festoyer durant quatre jours ce week-end, à l’occasion de l’anniversaire de son bimillénaire. Les autorités communales ont souhaité commémorer ce bimillénaire pour mettre en évidence le passé historique d’Avenches. Carillons de cloches, concerts, école de gladiateurs pour enfants, démonstrations, «show» sur les Jeux olympiques antiques, atelier de mosaïque, pas moins de 85 événements gratuits sont au programme. Plus de 250 personnes en costumes animeront un village médiéval placé entre le temple du cigognier et le théâtre romain. Des ateliers de frappe de monnaie, du tir à l’arc, du jonglage, des troubadours feront vivre cet espace, de samedi à lundi».  Signe de l’importance donnée à cette manifestation, Aventicum MMXV recevra vendredi le conseiller fédéral Alain Berset, ministre en charge de la culture, qui inaugurera  « la Promenade des 2000 ans » un circuit reliant les localités d’Avenches, Donatyre et Oleyres. Autre élément marquant en relation avec cet événement,  la réalisation du film «Aventicum, D-couverte» de Philippe Nicolet, que l’on a pu découvrir le lundi 18 mai dans «les docs» de la TSR et que l’on pourra voir en avant-première en 3D, le 27 mai 2015 à 20h, à la salle du théâtre du Château à Avenches. C’est ainsi sous le slogan «Avenches, fier de son passé, ville d’avenir» que l’année 2015 a été placée par la Municipalité.
640px-Tour_de_l'évèque_et_amphithéatre_-_5
Sous l’ombre de la tour du Site et Musée romain d’Avenches (Photo : Wikimedia)

Si comme archéologue je peux me réjouir d’une telle célébration, car il n’est jamais inutile de rappeler le passé, je m’inquiète cependant de sa réelle motivation. D’une part, l’an 15 après J.-C n’est certainement pas la vraie date de la fondation de la ville. Les plus anciennes structures attestées reposent en effet sur des pieux datés par la dendrochronologie de l’an 5/6 après J.-C, et l’on peut raisonnablement penser que la première installation sur le site peut remonter aussi loin que le retour des Helvètes sur le territoire après leur migration stoppée à Bibracte par les légions de Jules César  en 58 avant notre ère. De ce fait, Avenches a déjà plus de 2000 ans. D’autre part, depuis l’ouverture de l’autoroute A1, Avenches s’est très rapidement développé et les chantiers se multiplient dans les zones à bâtir. Ainsi, en l’espace des six dernières années, la population de la localité est passée de 3000 à 4000 habitants, et on en prévoit déjà un millier de plus d’ici peu. Même si Avenches  est encore loin des 20’000 habitants que comptait la capitale des Helvètes à la fin du 1er siècle après J.-C, lorsqu’elle acquit le rang de colonie sous le nom de Colonia Pia Flavia Constans Emerita Helvetiorum Foederata, la localité connaît une croissance exponentielle qui ne peut que menacer à terme le patrimoine encore enfouis aux abords de la ville, d’autant plus si les moyens nécessaires aux fouilles et à l’extension du musée romain ne sont pas accordés aux archéologues. A noter, par exemple, que la conférence “Mourir à Aventicum” donnée par Daniel Castella, archéologue responsable de la recherche et des publications au Site et Musée romains d’Avenches, qui aura lieu samedi 23 mai, à 11h, ne figure pas dans le programme officiel d’Aventicum MMXV. Espérons donc que pour les autorités communales le riche passé romain d’Aventicum a encore un avenir à Avenches, même si pour l’occasion, elles ont préféré organiser une fête essentiellement médiévale.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>