Rezzable à la rencontre de Toutankhamon

La société Rezzable bien connue parmi les utilisateurs des univers virtuels s’est distinguée dans le monde 3D de Second Life (SL) pour avoir créé des espaces particulièrement  réussis, comme le monde des Greenies. Au mois de juillet 2009, cette entreprise a décidé de quitter SL pour gérer son propre espace virtuel dans le cadre d’OpenSim, métavers ou grid qui reprend l’essentiel de l’architecture logicielle de SL.  De plus, elle vient de s’investir dans un projet fantastique pour les passionnés d’archéologie, car, forte de son expérience dans SL , elle est devenu une des chevilles ouvrières du projet Heritage Key.  Pour ce site elle propose comme première attraction, King Tut Virtual Experience, soit la visite virtuelle de la tombe de Tout-Ank-Amon en 3D. Une fois pourvu d’un avatar, après un court voyage en ballon, on arrive dans la Vallée des rois dont la topographie a été reproduite et,  parmi les entrées des mastabas, en suivant les traces de Howard Carter, on descend dans la fameuse tombe KV62. Quelques objets sont encore en place, les autres sont partis au musée que l’on peut visiter plus tard. A l’intérieur de la sépulture, en enclenchant un audio-guide  on entend en anglais l’histoire de la découverte de la tombe ainsi qu’une description de chacune des peintures murales.

King Tut Virtual Experience

Visite de la tombe de Toutankhamon avec  Heritage Key

Bien sûr, une fois encore, c’est Toutankhamon qui est en vedette.  Comme je l’ai signalé auparavant, on peut voir des vues et des plans de cette tombe dans le cadre du Theban Mapping Project. De même, après sa création en Zurich en 2008, c’est à Hambourg qu’il est possible de découvrir,  jusqu’au 31 janvier 2010, la réplique en grandeur nature des quatre chambres funéraires du pharaon, ainsi que les copies de 2000 objets parmi ceux mis au jour avec la momie. La visite virtuelle, ne présente elle, à l’heure actuelle,  qu’une vingtaine d’objets en 3D, restitués à partir des photos de Sandro Vannini. Mais comme il s’agit d’une version Alpha du programme, il est possible que la collection s’enrichisse d’autres artéfacts plus tard. Cette balade dans la Vallée des rois, mais aussi le long de la Vallée du Nil au 14 siècle av. J-C. ou à l’intérieur d’une galerie cosmique dans laquelle les objets du musée sont magnifiés, préfigure ce que pourrait être l’approche des connaissances  à partir de l’Internet dans un avenir proche, non pas seulement une série de textes,  de photos, de sons ou de vidéos à découvrir en solitaire, mais également un véritable espace social ou images et sons seront à percevoir en immersion en compagnie d’autres vraies personnes représentées par leurs avatars.


One Response to Rezzable à la rencontre de Toutankhamon

  1. Pour simple information – et en toute cordialité – le mastaba constitue une tombe présentant une structure bien particulière (d’où l’origine du terme lui-même) à l’Ancien Empire et à Saqqarah essentiellement (dont j’ai eu le plaisir d’indiquer les grandes lignes ici (http://egyptomusee.over-blog.com/article-21348267.html).

    En revanche, à Thèbes au Nouvel Empire, dans les roches calcaires des vallées des Rois, des Reines et des Nobles, – comme ici le tombeau de Toutankhamon -, c’est d’hypogées qu’il s’agit (l’origine étymologique grecque de ce dernier terme étant suffisamment éloquent pour que je ne sois pas obligé de pérorer là-dessus …)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>