Tomb raider en Cisjordanie

L’un des archétypes de l’archéologue est le chasseur de tombe, que les anglophones désignent de tomb raider. De là, le titre de la série qui met en scène l’archéologue virtuelle Lara Croft. On sait grâce à l’histoire qu’Hérode le Grand, fut institué roi de Judée par la volonté de la puissance romaine, entre 37 et 4 av. J.-C. En plus de nombreuses autres constructions, comme celle de Césarée et de Massada, il décida de faire construire une citadelle et un palais à l’emplacement de sa victoire sur la dynastie des Asmonéens, site qu’il baptisa de son propre nom : Hérodium. Il en fit également le lieu de sa sépulture. Voici maintenant trente-cinq ans que l’archéologue israélien Ehud Netzer et son équipe sont à la recherche du tombeau du roi bâtisseur. Le roi Hérode est bien connu par les écrits de Flavius Joseph sur La Guerre des Juifs et est cité à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament. Le site d’Hérodium se trouve à douze kilomètres au sud de Jérusalem, en territoire palestinien. D’où l’importance symbolique, à bien des égards, de cette recherche.

Palais d'Hérodium

Le palais d’Hérode à Hérodium

Dans une conférence de presse tenue hier à l’université hébraïque de Jérusalem, l’archéologue a présenté l’aboutissement de ses longues années de fouilles. L’essentiel de la découverte se résume en un ensemble de fragments d’un grand sarcophage en calcaire ocre provenant de Jérusalem, et dont certains éléments sont pourvus de motifs décoratif en forme de rosettes. Mais, si de fait, l’emplacement d’Hérodium est incontestable il n’en va pas encore de même de la tombe d’Hérode. En effet, en l’absence d’une inscription ou d’une autre preuve tangible, rien ne permet de prouver que le site et les vestiges mis au jour par l’équipe israélienne sont bien ceux du tombeau et du sarcophage du roi Hérode. En attendant que de nouvelles découvertes aillent dans ce sens, il semble prudent d’attendre une confirmation. Mais après trente-cinq ans de recherche, la patience est éprouvée et il apparaît temps de trouver ce que l’on cherche depuis longtemps. Même si ce fut un peu long, pour Ehud Netzer, il n’est jamais trop tard pour entrer dans le cercle fermé des tomb raiders qui ont réussi.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>