Soir d’éclipse totale de Lune

Si les éclipses de Soleil sont à peu près aussi nombreuses que les éclipses de Lune quand on considère la Terre dans son ensemble, on a beaucoup plus de chances d’observer, depuis chez soi, une éclipse totale de Lune. C’est ce qui se passe justement ce soir, au dessus de ma maison. Si de nos jours la plupart des gens ne prêtent plus guère attention à ces phénomènes célestes, qu’ils découvrent plus facilement sur la page d’accueil de Google que de visu dans le ciel, ils demeurent cependant de magnifiques spectacles à observer en direct. Il fut un temps cependant où le cours des astres pouvait décider du destin des hommes qui en étaient les témoins. Du reste, l’observation de ces phénomènes était si importante, qu’aucune armée ne se déplaçait sans avoir auprès d’elle des prêtres, devins ou haruspices capable d’en prédire l’augure, bonne ou mauvaise.

L’éclipse totale de Lune sur la page d’accueil de Google.

Lors de la guerre du Péloponnèse, l’armée envoyée par Athènes pour assiéger la ville de Syracuse en Sicile, alliée de Sparte, était en difficulté et s’apprêtait à lever son camp le plus secrètement possible. Comme le raconte Thucydide, «tout était paré : ils allaient partir, quand il se produisit, au moment même de la pleine lune, une éclipse. La plupart des Athéniens pris de scrupules supplièrent les généraux de surseoir au départ. Nicias, qui accordait aux présages et aux faits de cette nature une importance exagérée, déclara qu’il se refusait à toute délibération sur le départ, avant que trois fois neuf jours se fussent écoulés, selon la prescription des devins. Les Athéniens perdirent du temps et cet incident les fit rester». Les Syracusains profitèrent de ce délai pour détruire la flotte athénienne et ôter à son armée tout espoir de s’échapper. Les Athéniens tentèrent bien de s’enfuir à pied, mais presque tous les hommes furent tués ou réduits en esclavage. Grâce à l’éclipse de Lune, qui eut lieu le 27 août 413 av. J-C on peut dater l’ensemble de cette campagne désastreuse qui provoqua la perte de 29’000 soldats et 200 bateaux, et amena finalement Athènes à une capitulation sans condition en 406 av.  J.-C.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>