Hedvika, déesse morave

A Masovice, localité située à 200 km au sud-est de Prague, a été mis au jour la partie inférieure d’une statuette féminine. Modelée en céramique et creuse à l’intérieur la statue complète devait avoir 60 cm de hauteur, ce qui en fait la plus grande figure plastique préhistorique retrouvée en République Tchèque. D’après le contexte de fouille on peut dater cette œuvre entre 4800 et 4700 avant J.-C. En forme de clin d’œil à la Vénus paléolithique de Vestonice mise au jour non loin de là, la nouvelle trouvaille a été baptisée, dans un premier temps, Vénus de Masovice. Mais au musée de la Moravie du sud, à Znojmo, où elle a été transportée, on lui a donné le prénom d’Hedvika, nom de la sainte du calendrier le jour de sa découverte

Hedvika, Masovice

La naissance de Vénus (photo:CTK)

Les archéologues tchèques pensent qu’il s’agit d’une figuration d’une déesse de la fécondité, idole centrale du lieu de culte de l’endroit. Elle porte encore sur les jambes des traces de couleur jaune et rouge. Ils espèrent retrouver la partie supérieure au cours des recherches à venir, dont les fouilles ont commencés il y a huit ans. Si cette statue avait été découverte plus tôt, nul doute qu’elle aurait trouvé une bonne place parmi les déesses présentes dans l’œuvre de l’archéologue Marija Gimbutas. En attendant, le flambeau des théories de cette dernière, a été repris par l’Institut d’Archéomythologie sis à Sebastopol, Californie. Les Dieux et les Déesses de la vieille Europe ne sont pas morts et renaissent à l’occasion de découvertes comme celle de Masovice.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>