Troie, Troia, Troy

Les membres de la société des « amis de Troie » et l’équipe des fouilles archéologiques vont se réunir samedi 27 octobre 2007 au château de Tübingen pour leur traditionnelle Troiafest. A cette occasion Ernst Pernicka, directeur des fouilles de Troie depuis octobre 2005 en succession du regretté Manfred Korfmann, présentera un résumé de la dernière campagne sur le site qui a eu lieu cette année du 16 juillet au 4 septembre. Fruit d’une collaboration entre l’institut de pré- et protohistoire de l’université de Tübingen et le département des classiques de l’Université de Cincinnati les recherches de ces dernières années menées dans le cadre du Project Troia ont permis de réactualiser notre vision de la mythique cité. Pour tous ceux qui rêvent de Troie comme dit-on, Heinrich Schliemann lui-même, des reconstitutions virtuelles des neuf villes qui se sont succédées sur la colline d’Hissarlik en Turquie ont été élaborées. De plus, pour les spécialistes en céramologie une banque de donnée est en cours de construction et en partie accessible sur Internet.

Citadelle de Troie
La citadelle de Troie VI (reconstruction: TroiaVR)

Mais ce qui suscite un tel intérêt pour un site aux vestiges modestes, c’est bien sûr la destruction de la ville d’Ilion telle que nous la conte l’Iliade d’Homère. Sept professeurs à l’Université de Lausanne ont réunis leurs connaissances complémentaires pour évoquer par le texte et l’image le symbole même de la destruction de Troie VIIa, la ville que défendait Hector, à travers un livre intitulé « Le cheval de Troie, variations autour d’une guerre ». Les contributions à cet ouvrage collectif sont issues pour l’essentiel d’un cours public donné en 2006 par les auteurs Karl Reber, David Bouvier, Anne Bielman Sánchez, Danielle van Mal-Maeder, Michel Fuchs, Alain Corbellari, assorti d’une nouvelle inédite d’Etienne Bariller racontant l’histoire du cheval par la bouche de Tithon, frère de Priam, et cigale immortelle. Par la même occasion, les éditions Infolio, déjà riches de publications sur le passé, inaugurent une nouvelle collection à suivre : « Regards sur l’Antiquité ». Trois fois Troie font bien neuf.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>