Regard sur le passé et l’avenir du Castrum d’Eburodunum

Vendredi  11 octobre,  la Société de sauvegarde et de mise en valeur du Castrum d’Yverdon (ci-après Société du Castrum), a rendu un dernier hommage à son père fondateur et président d’honneur, Rodolphe Kasser, décédé mardi 8 octobre, à l’âge de 86 ans. Il a été titulaire de la chaire de copte de l’Université de Genève de 1976 à 1998 et président de l’Association Internationale d’Études Coptes de 1984 à1988. En 1964 il a mis sur pied pour l’Université de Genève, un chantier de fouilles archéologiques à la recherche des vestiges de monastères des premiers ermites chrétiens dans les déserts au nord-ouest de l’Égypte. C’est ainsi qu’il a dirigé sur le terrain, jusqu’à leur achèvement en 1990, les activités de ce chantier de fouilles au site copte des Kellia, amenant à la redécouverte de plus de 1500 cellules monacales paléo-chrétiennes étalées sur 8 km2. C’est en particulier cette activité qu’a rappelé l’ancien directeur du Laténium Michel Egloff, lors de la cérémonie funéraire à Yverdon-les-Bains. Mais c’est aussi dans le sol de sa ville natale que Rodolphe Kasser a conduit des fouilles avec l’aide d’une centaine de bénévoles du Groupe d’archéologie yverdonnoise (GrArYv) amenant à la découverte, entre autres, d’une statue celtique et d’une barque romaine parmi les mieux conservées en Suisse, à voir au Musée du d’Yverdon et région.

Statue celtique et Castrum romain
Statue, castrum et barques témoignent de Rodolphe Kasser (1927-2013)

La Société du Castrum est une association, fondée le 19 avril 1978, par un groupe de citoyens d’Yverdon précédemment sensibilisé par l’activité sur le terrain du GrArYv, qui y avait effectué dès 1974 des recherches dans le cimetière complétant les fouilles menées en 1906 par l‘archéologue cantonal Albert Naef. Forteresse et base navale-fluviale romaines construites dès 325 après J.-C. sur l’oppidum d’Eburodunum, comme en témoigne un pieu de fondation daté par la dendrochronologie, le Castrum est un grand quadrilatère irrégulier, entouré de murs de 2,50 m de largeur en moyenne à leur base et pourvu de quinze tours, qui renforcent son enceinte. Par sa taille, ce castrum est le troisième  en grandeur sur le territoire de la Suisse actuelle, après ceux de Genève et de Kaiseraugst. La Société du Castrum s’était donné pour but initial de reconstruire en pierre l’une des tours de 15 mètres de hauteur qui entourait la forteresse. Mais ce projet, compte tenu des contingences urbanistiques peu favorables à recréer en pleine ville des structures de cette nature, n’a plus aucune chance de se réaliser un jour. Aussi, c’est un nouveau projet que la Société du castrum est en train de mettre en œuvre, celle de la reconstruction virtuelle en 3D de l’ensemble du Castrum et son insertion dans l’espace réel en réalité augmentée. Cette réalisation sera un témoignage de la généreuse activité de Rudi pour mettre en valeur le passé de sa cité.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>