Homère s’expose

Après la Bibliothèque nationale de France et son exposition temporaire de l’année dernière « Homère, sur les traces d’Ulysse » (encore visible sur l’Internet), c’est au tour du Musée des antiquités de Bâle (Antikenmuseum Basel), de se pencher sur la vie et l’œuvre du père de l’épopée par une autre présentation qui s’intitule « Homère. Le mythe de Troie dans la poésie et dans l’art ». Les commissaires de l’exposition ont pris le parti de réunir environ 230 œuvres d’art, des citations de textes, des documents graphiques et sonores qui se réfèrent à l’Iliade et à l’Odyssée afin de témoigner de l’influence dans la culture  occidentale de leur auteur.

Homère par Auguste Leloir

Homère, par Auguste Leloir (photo : Musée du Louvre)

Selon les dernières études sur le sujet, Homère, pour autant qu’il ait existé, aurait vécu au 8e siècle avant notre ère au moment même où le système d’écriture des Hellènes se perfectionna grâce à l’introduction de l’alphabet emprunté aux Phéniciens. Ses épopées, comme nous le rappelle Danielle van Mal-Maeder dans «Le cheval de Troie, variations autour d’une guerre» ont constitués les fondements de la culture et de l’éducation, tant chez les Grecs que chez les Romains. Les élèves apprenaient par cœur des passages de ses poèmes pour pouvoir, par la suite, l’imiter dans leurs propres rédactions. L’exposition de Bâle montre comment les créateurs de toutes les époques se sont inspirés de l’œuvre homérique pour produire des romans, des pièces de théâtre, des tableaux, des sculptures, des ballets, des opéras, des films, des téléfilms et des vidéos. Inaugurée le 16 mars cette exposition conçue comme un hommage au premier poète de la culture occidentale est à découvrir jusqu’au 17 août 2008.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>