Les roses jaunes du Texas

Comment présenter au grand public le passé d’une région ? C’est à cet exercice de style que s’est attaché le laboratoire de recherche archéologique de l’Université du Texas (TARL) à Austin. Depuis 2001, les archéologues texans interprètent et partagent les résultats de leurs recherches avec leurs concitoyens et le monde entier, par l’entremise d’un site Internet dédié à cette mission baptisé Texas Beyond History.

Fouilles texanes en cours (archives TARL)

Dans ce qu’ils qualifient de musée virtuel, c’est le passé essentiellement non écrit de cet état américain qui est présenté de manière synthétique. A travers des séries de cartes interactives classées selon les régions ou les époques, on parvient facilement à se faire une idée du potentiel archéologique du Texas. Un petit bémol toutefois : très peu d’échelles accompagnent les objets illustrés sous forme de dessin ou de photographie ce qui ne permet pas de se faire une idée précise de leur dimension. Cela est d’autant plus frustrant pour les spécialistes de la taille des objets lithiques que certaines pointes en silex trouvent des similitudes de forme étonnantes avec des objets semblables du Paléolithique et du Néolithique de la vieille Europe. Cela dit, le mode de présentation générale est plaisant et peu servir d’exemple pour les personnes chargées de la même tâche ailleurs dans le monde. Ce site vaut bien à notre avis un bouquet de roses jaunes du Texas.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>