La commune de La Tène

En 2008, si leurs citoyens le veulent bien, deux communes du canton de Neuchâtel en Suisse, celles de Marin-Épagnier et Thielle-Wavre, toutes deux issues de fusions précédentes, devraient unir leur destin. Se pose pour ces deux communautés la question du nom que prendra la nouvelle entité politique née de cette nouvelle union. La double autorité après consultation entre elle et sa population a décidé de s’appeler « commune de La Tène ». Au cas où le projet aboutit en votation populaire, il sera possible de trouver plus facilement le gisement de La Tène, qui a donné son nom au second âge du Fer. En effet, contrairement au village de Hallstatt en Autriche qui donne son nom au premier âge du Fer, et qu’il est facile de retrouver sur une carte, le site éponyme du second âge du Fer, situé à l’extrémité nord-orientale du Lac de Neuchâtel, n’était jusqu’à présent que le nom d’un lieu-dit, de la commune de Marin-Épagnier, où se trouve actuellement un camping.

Vue des dernières fouilles à La Tène en 2003

En 2007, on célèbrera le 150ème anniversaire de la découverte de la station de La Tène dont le terme signifie « eau peu profonde ». En même temps, financé sur trois ans par le Fonds National Suisse pour la Recherche Scientifique, débutera un programme d’étude complet du gisement. Car bien que découvert il y a longtemps, ce site qui a livré pas moins de 2500 objets, est encore mal connu. Aucun inventaire complet des découvertes n’a encore été dressé et l’interprétation du gisement est encore controversée, même si la communauté archéologique tend à le classer parmi les lieux de sacrifices.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>