Flamme éternelle

A une semaine de la Saint-Valentin, l’archéologue italienne Elena Menotti, directrice de la cellule d’intervention archéologique de Mantoue, ne pouvait faire de découverte moins emblématique que celle d’un couple de squelettes apparemment tendrement enlacé. La tombe, qui fait partie d’une nécropole, a été mise au jour lundi sur le chantier de construction d’une usine à San-Giorgio dans la banlieue de Mantoue. D’après l’outillage en silex récolté sur place, le site serait daté du Néolithique, entre 4000 et 3000 avant J.-C. Comme Mantoue se trouve assez près de Vérone, il n’en faut pas plus pour que la presse internationale n’évoque la mémoire des amours contrariées de Roméo et Juliette, et de leur dernier baiser.

Love story

Une histoire d’amour préhistorique?

Ce double enterrement d’un homme et d’une femme n’est cependant pas unique. Une des tombes de la Grotte des Enfants de Grimaldi, en Italie, actuellement exposée au Musée d’anthropologie préhistorique de Monaco et datant du Paléolithique supérieur présente dans une attitude assez proche un jeune garçon, d’environ quinze ans avec une femme plus âgée. Hyppolite et Phèdre ?


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>