L’archéologie filmée

Il y a différentes façons de présenter des résultats archéologiques au grand public. Comme nous le démontre chaque semaine la chaîne Arte, par l’entremise de son émissions du samedi soir, L’aventure humaine, l’une des plus efficaces, sinon des plus attrayantes, est certainement le film. Et c’est pour juger de cette efficacité que des festivals internationaux du film archéologique sont organisés un peu partout. En Suisse, à l’initiative de Christophe Goumand, c’est le Musée romain de Nyon qui présente, tous les deux ans, la plus grande manifestation du genre. Dès demain, le festival international de films d’archéologie vivra sa cinquième édition, et pour tous, sans restriction, son accès étant gratuit.

Les Pharaons noirs seront en vedettes mercredi soir

Durant cinq jours, du 20 au 24 mars, seront présentés, à l’Usine à gaz, une quarantaine de film, regroupés en huit séances, chacune consacrée à une période ou un thème particulier. A retenir en particulier la soirée de mercredi dédiée à l’archéologie du Soudan, avec la présence de Charles Bonnet, et une autre soirée, celle de jeudi, consacrée au pillage des sites archéologiques et au marché de l’art des antiquités. Le festival se terminera samedi soir par la remise des prix et la projection des films primés. Alors, pour une fois, pourquoi ne pas voir en primeur sur grand écran, l’un ou l’autre de ces films, avant qu’il ne passe à la télévision.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>